Calhau Grande
Gîtes ruraux de Madère

Philosophie

Nous pensons et construisons de manière écologique pour maintenir l'expérience rurale et naturelle vivante !

Depuis que notre famille a commencé à restaurer des maisons traditionnelles à Arco da Calheta, l'un de nos objectifs principaux est de respecter le paysage naturel existant. Tous les ajouts et modifications sont réalisés avec un impact minimum afin de construire un endroit harmonieux, véritablement intégré dans la nature. Défendre l'environnement est notre grande préoccupation. Par conséquent, tous les travaux sont faits de manière à créer un havre de paix avec une empreinte écologique minime. Calhau Grande est un projet familial et nous adorons faire connaître à nos hôtes l'essence de la vie rurale d'ici, en partageant une partie de notre rêve avec vous ! Nous espérons que toutes ces actions, si petites soient elles, puissent sensibiliser la communauté locale et nos visiteurs à la protection des ressources naturelles et environnementales de l'île de Madère.

Construire l'environnement

Eleutério, le père de famille, est un constructeur de maisons, il adore redonner une nouvelle vie aux vieilles bâtisses et aux objets. Ses compétences dans le choix des techniques et matériaux de réhabilitation pour revitaliser la construction traditionnelle sont essentielles pour maintenir l'architecture typique en pierre sèche à Calhau Grande. Les emplacements des nouvelles structures ou de la piscine ont été soigneusement pensés afin de réduire au maximum l'impact environnemental sur la campagne qui nous entoure. Elles ont été principalement construites en pierre, acier et bois local et décorées de façon naturelle.

Écosystème naturel

Nous essayons d'équilibrer, au mieux, les zones construites avec les espaces verts que nous maintenons colorés avec des fleurs locales et des plantes indigènes. Nous avons la chance d'avoir plusieurs sources dans nos jardins, toute l'eau est recueillie et stockée dans un puits. Cela permet d'arroser le potager et les jardins sans gaspiller l'eau potable. Le puits est non seulement une mesure écologique mais il est aussi l'habitat naturel de grenouilles et de diverses espèces de poissons.

Éco-vie

Calhau Grande dispose d'une excellente exposition solaire et les températures sont toujours douces. Pour cette raison, nous avons équipé tous les gîtes de larges baies vitrées qui dispensent lumière naturelle et températures agréables ainsi que de belles vues sur l'Atlantique. Ils sont construits en basalte, l'intérieur est parfaitement isolé, il est donc inutile d'installer des appareils de climatisation. Et comme nous aimons rester au plus près de la nature de notre belle île, nous réduisons au maximum l'utilisation d'appareils électroniques tels que télévisions ou ordinateurs. Il n'y a rien de mieux que d'apprécier pleinement et tranquillement la nature.

Mesures écologiques

- Nous utilisons autant que possible des produits naturels et des matériaux avec peu de produits chimiques ;
- Nous recueillons et recyclons nos déchets organiques, le compost est utilisé dans les potagers et les jardins ;
- Nous produisons notre propre énergie électrique pour l'électroménager et l'eau chaude. Nous avons des panneaux solaires photovoltaïques. Nous sommes fiers de vous dire qu'à l'heure actuelle ces ressources renouvelables nous permettent d'être autonomes ;
- Notre électroménager et nos ampoules sont à basse consommation ;
- En ce qui concerne le service de blanchisserie, comme nous sommes à la campagne, tous les draps et serviettes sont séchés au soleil et à l'air libre. Les détergents utilisés sont écologiques ;
- Tous les meubles en bois tels que, armoires, penderies, tables et chaises sont faits à la main par Eleutério qui recycle ainsi du vieux bois de bonne qualité. La plupart des éléments de décoration sont anciens ou restaurés par nos soins.

Projet urbain: "Le Chemin du bonheur"

Merci spécial à: Eva Gouveia; Eleutério Gouveia; Sofia Gouveia; Pedro Gouveia; Catarina Teles; Fábio Freitas; Mónica Carreira; Magno Carreira; Laura Buraco; Laurent Gillet; Marie Gillet and Francis Launey.

Video: Catarina Teles | Pedro Gouveia